A1. Sources primaires en histoire des sciences

Bonjour à toutes et tous. Avant de nous retrouver pour l’atelier de méthodologie sur les sources primaires en histoire des sciences, j’aimerais vous demander de me donner votre sentiment sur les quelques points qui suivent. Vous répondrez sur les supports associés et nous discuterons vos réponses mercredi 12 novembre prochain…

fond d'image


« Traces » et « archives » en histoire

Commençons par deux questions  :

  1. Quelle(s)  différence(s) faites-vous entre une « trace historique » et une « archive historique » ?
  2. Quel thème (ou sujet) souhaitez-vous aborder dans votre travail de recherche cette année ?

Répondez spontanément et déposez (avant lundi si possible) sur le padlet dédié (lien en cliquant) un court document sonore à cet effet. Merci.


« Penser historiquement »

L’histoire des sciences est une histoire comme les autres, ou presque (nous verrons où le « presque » se loge). C’est donc d’écrire l’histoire ou écrire une histoire qu’il va s’agir. Mais qu’est-ce cela veut dire ? Que veut dire faire de l’histoire ? Que signifie penser historiquement ?

Pour y réfléchir ensemble, j’aimerais vous proposer deux documents. Le premier est un article signé Arlette Farge, paru dans la revue Hypothèse en 20041 intitulé simplement ÉCRIRE L’HISTOIRE.

L'historienne Arlette Farge -©Andersen Sipa

L’historienne Arlette Farge -©Andersen Sipa

L’article se termine sur cette phrase :

Ainsi peut-on dire que les sources pour l’historien, sont non seulement un matériau qui ne peut devenir solide que si ce dernier travaille entre finesse et intelligence sur ce qu’elles recèlent, révèlent et cachent, et sur ce qu’elles disent d’un contexte enfui.

Accéder à l’article en cliquant sur l’image ou directement : Ariette Farge Écrire l’histoire HYP

Le second document que je vous invite à réfléchir est un document sonore. Il s’agit d’un entretien radiophonique entre l’historien Ivan Jablonka et une journaliste de la radio suisse Espace le vendredi 26 septembre 2014. Ivan Jablonka évoque son dernier ouvrage, L’histoire, une littérature contemporaine, manifeste pour les sciences sociales, Éditions du Seuil, 2014.

Ivan Jablonka (c) Hermance Triay

Ivan Jablonka
(c) Hermance Triay

Accéder à l’entretien en cliquant sur l’image ou directement : Ivan Jablonka, Savoir raconter

arbre_gauche

En guise de pré-travail, je vous demande de bien vouloir synthétiser votre compréhension de ces deux documents dans une « carte d’idées » (au format jpeg ou pdf)2 que vous déposerez sur le même padlet que précédemment.

  1. Depuis 1997, la collection Hypothèses regroupe les actes des journées de l’École doctorale d’histoire de l’Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne []
  2. Si vous ne savez pas ce qu’est une « carte d’idées », ou « carte heuristique », allez sur le lien suivant []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *